RETRAITES: Prise en compte des 2 années d'école. - Répondre à un sujet


Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Informations de contact
(Vous possédez un compte ? Connectez-vous !)
@
Votre message

J'ai lu les Conditions Générales d'Utilisation et les accepte :

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 53 - 50 = ?
Options

Etre prévenu par e-mail quand un message est posté dans ce sujet ?

Me rendre directement dans le sujet une fois mon message posté ?

Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier les informations à partir de votre « Espace membre » ou en nous contactant. Sauf mention explicite contraire sur le formulaire d'inscription, les informations que vous saisissez sont destinées à un usage exclusivement interne au site EETAT Issoire le site de la 2° promotion. En savoir plus...

Historique de la discussion

Message

Gilbert NIHOUARN
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 22 janvier 2010 à 10h37


Bonjour à tous
Je vous transmets une partie d'un courrier de notre camarade BONNARDOT
en réponse à un message d'un ancien issoirien ( C Weixler 3° promo).
Sa réponse résume bien son approche du problème et comment il compte
s'y prendre pour le résoudre.
G Nihouarn
Voici son message:

"Je voudrais te dire que toutes tes démarches se heurtent à un mur sur
lequel tout le monde vient butter : la loi.
La CNAV comme le service des pensions de La Rochelle appliquent la loi,
rien que la loi. Et si tu vas devant les tribunaux, pas devant un TGI qui est incompétent,
ce sera pareil, il appliquera la loi. C'est pour cette raison qu'il faut modifier la loi.
Je sais que cela peut te paraître irréaliste, mais c'est la seule voie.
Ce sera long mais je n'abandonnerai pas tant qu'il y aura la perspective de saisir
une occasion pour y parvenir. Je peux te dire, en tous cas, que ce sera moins long
qu'une procédure devant un tribunal quelconque.
Je pensais pouvoir faire modifier la loi au moment du vote du budget 2010 ;
ça n'a pas été possible. Je guette la prochaine occasion pour recommencer.
En attendant, je poursuis ma démarche de conviction envers tous les acteurs
possible pour les convaincre de l'inéquité qui existe encore. Beaucoup de monde
en convient maintenant, mais il y a encore des récalcitrants.
Alors, je reprend mon bâton de pélerin, avec un autre rendez-vous la semaine
prochaine au cabinet du ministre.
La prochaine occasion de résolution de notre problème, ce sera le budget 2011
ou lors du débat de la loi sur les retraites, selon celle qui sera examinée à
l'Assemblée Nationale en premier.
J'espère que ce sera bien avant la fin de l'année.
C'est loin, je sais, et j'en suis navré pour tous ceux qui attendent.
Mais je me réconforte en lisant, de temps en temps, les petits mots de
remerciement de ceux qui n'ont qu'une retraite civile et qui obtiennent
satisfaction en régularisant. Je crois qu'il y en aura de plus en plus.
Meilleures salutations."

Gérard BONNARDOT

Message

Jacky . L.
Visiteur


Date du message : mercredi 20 janvier 2010 à 00h01


Salut PAUL

Comme toi , je penses que notre cause mérite d'être défendue...

Gérard se décarcasse du mieux qu'il peut mais nous n'avons pas de support médiatique ni politique pour nous soutenir .
Nos camarades marins pompiers de Marseille dans une démarche un peu similaire à la notre ont eu gain de cause (prime feu )
avec effet rétro actif (voir amendement Teissier), grâce à leur notoriété, leur amicale, et leur député (Président de la commission de la Défense .

Nous, nous sommes dispersés c'est un inconvénient comme un avantage.
Nous pourrions tous individuellement prendre rendez vous avec notre député et lui expliquer nos doléances, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, j'imagine que si déjà 50 d'entre nous faisaient cette démarche, cela ne pourrait qu'aider Gérard à faire avancer notre cause.

Nous pouvons aussi toujours par l'intermédiaire de notre député alerter le Médiateur de la République ... et dans ce cas aussi l'union fait la force...

A l'heure actuelle j'attends de savoir si les démarches de Gérard peuvent aboutir et dans le cas contraire il faudra politiquement
et médiatiquement mettre la pression...

Voila pourquoi j'espère toujours, bien que n'ayant pas grand chose à gagner, sinon le fait de défendre une cause qui me semble juste...

Bien amicalement.
JACKY

Message

Lequeutre P.
Visiteur


Date du message : mardi 19 janvier 2010 à 20h29


Bonjour à tous
Il y a un an, nous étions tous prêts pour envoyer nos dossiers.
L'espoir était réellement revenu après toutes ces années de frustration.
Au seuil de cette nouvelle année, je vous propose d'y croire encore.
En attendant que BONNARDOT nous donne de bonnes nouvelles,
il serait peut-être intéressant de faire le point et que chacun puisse dire quelles sont
les démarches entreprises individuellement ? quand ? quelle a été la réponse reçue ?... etc.....
Y a -t-il eu des demandes vers la cour européenne, vers la HALDE, dans des tribunaux ?

Peut-être y a-t-il d'autres idées pour faire évoluer ce dossier ?
Je vous propose ce site remarquable pour collationner tout ceci.
Meilleurs vœux à tous, à vos familles et à OLIVIER (1°) en particulier ( j'espère que tu vas mieux)
Par tous les Saints ....

Paul Lequeutre